Home Les éléments essentiels de la vie bénédictine Une vie de renoncement à la suite du Christ
Une vie de renoncement à la suite du Christ Imprimer Envoyer

« Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour, et qu’il me suive » (Mt 16, 24).

 

 

 

La vocation à suivre le Christ est un appel à la liberté du cœur, qui nécessite de purifier son désir pour l’amener à ne chercher que Dieu. D’autre part, elle est une invitation à participer à la passion rédemptrice du Christ. Pour ces deux motifs, l’effort, la peine, le sacrifice sont inséparables de la vie monastique. Ils se manifestent dans le jeûne et les veilles, mais plus encore par les nombreux renoncements inhérents à la fidélité de chaque instant tout au long des années, à l’obéissance, au silence, à l’humilité, à la pauvreté, au travail et à la vie commune.

Cependant, saint Benoît, soucieux de n’établir dans sa Règle rien de rigoureux ni de trop pénible, a voulu unir chez ses disciples l’exactitude de l’observance à la dilatation du cœur et a su tempérer ses règlements par la plus paternelle bonté. Dans cet esprit, les moniales s’efforcent de vivre la « joyeuse pénitence » à laquelle les encourage le Concile Vatican II.

Mise à jour le Vendredi, 17 Avril 2015 16:27
 

Valid XHTML and CSS.