Home Homelie de Mgr le Saux le 18 décembre 2014
texte divers 5 Imprimer Envoyer

18 Décembre 2014

Homélie de Mgr Yves Le Saux à Ste Cécile

Relevé de l’enregistrement non revu par le Prédicateur

 

Mes biens chères sœurs,

Nous sommes dans ces jours où, vous le savez, nous nous préparons à fêter Noël. Et  l’évangile de ce jour (Mt 1, 18-24) nous met en lumière la vocation unique de St Joseph. Je voudrais attirer votre attention simplement sur quelques aspects de sa vocation. Vous savez : St Joseph est l’homme qui écoute. Il est capable d’entendre dans le fond de son cœur l’appel du Seigneur. L’homme qui peut, en profondeur, entendre. L’ange lui apparaît en songe, sans doute alors qu’il dort. J’ai pensé que s’appliquait à lui la parole de l’Écriture, dans le Cantique des cantiques (5, 2) qui dit : ’Je dormais, mais mon cœur veillait‘. Et vous le savez  en profondeur l’âme de chaque vivant est en contact avec Dieu, et le Seigneur, de l’intérieur, veut parler à chacun de nous, mais souvent nous sommes préoccupés  entièrement à nos affaires, à nos soucis, nos attentes et nos désirs de toutes natures. Et nous  sommes parfois remplis d’images, de tourments, d’agitations, nous avons parfois perdu notre éveil intérieur. Il nous faut sans doute apprendre de St Joseph le silence intérieur. Car aujourd’hui, dans notre monde, tant d’hommes, tant de femmes ont du mal à entendre la voix du Seigneur, car ils ne savent pas trouver le silence dans lequel Dieu agit

Pour entrer dans le silence,  - vous le savez mieux que moi - se taire ne suffit pas, car on peut, en effet ne prononcer aucune parole, et pourtant être déchiré intérieurement, agité intérieurement. Faire silence ce n’est pas simplement se taire, c’est trouver  un ordre intérieur, ne plus se préoccuper de ce que l’on représente, des apparences, de ce que les autres pensent de nous, de ce que les autres disent, et il me semble que nous avons quelque chose à recevoir de St Joseph en ce temps de Noël. Dans le temps de l’Avent, quelqu’un frappe doucement à la porte de notre cœur et de notre âme pour que nous prenions le risque d’habiter dans le secret de la présence de Dieu qui veut nous libérer, libérer notre cœur.

Le deuxième aspect que je voulais évoquer de la figure de saint Joseph, dans ce temps qui nous prépare à Noël : Joseph est l’homme de la disponibilité à la volonté de Dieu, comme la Vierge Marie qui a dit à l’ange : ’qu’il me soit fait selon ta parole’. Cela s’applique aussi à Joseph, et je pense que s’applique aussi à Joseph une autre parole de l’Écriture, c’est celle que Jésus dira ou appliquera à l’apôtre Pierre, vous vous souvenez, à la fin de l’évangile de Jean ‘Tu seras conduit là où tu ne voudrais pas‘. Saint Joseph entre dans la volonté de Dieu : Dieu qui a écarté son propre projet de vie pour faire autre chose avec lui. Il le destine à autre chose. J’imagine que Joseph dans sa jeunesse, avait envisagé de vivre avec Marie, à savoir : reprendre son métier de charpentier en homme juste. Mais Dieu avait un autre plan, et Joseph revêt la docilité à Dieu, il est réceptif à la parole et à la volonté secrète de Dieu.

Saint Joseph est l’homme capable de dire ‘oui‘ à la mission inattendue qui lui vient de Dieu. Il ne s’est pas comme fourvoyé ou enfermé dans son propre projet qui lui est arraché. Il ne donne pas non plus l’impression d’être emprisonné intérieurement : il s’est levé aussitôt, prêt à se mettre à la disposition de l’évènement totalement nouveau et inattendu qui le dépasse infiniment et qui se présente à lui. Il me semble que cette disponibilité de  saint Joseph nous interpelle. Je suis tombé sur une parole de saint Bernard qui dit, à propos de Marie , et je pense qu’on peut l’appliquer aussi à Joseph : « Dieu cherchait une nouvelle entrée dans le monde, Il frappa à la porte de Marie ». Il a besoin, le Seigneur, de la liberté humaine. Il ne peut racheter l’homme créé libre, sans un libre ‘oui ‘ à sa volonté. Cela est éminemment vrai pour la Vierge Marie, cela l’est aussi pour Joseph, dont il est dit qu’il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit.

Quelle étonnante beauté  dans ce mystère, un mystère d’amour ! Dieu a voulu lier le salut à la réponse libre d’une jeune fille : Marie, et aussi à celle d’un jeune homme : Joseph. Joseph  n’est pas un vieillard, le vieillard qu’on représente parfois dans les crèches, mais c’est un jeune homme. Et de la même manière, à différentes étapes de nos vies personnelles, de chacun d’entre nous, le Seigneur sollicite la liberté. C’est lui qui fait tout, mais par contre, il a voulu, par miséricorde, par bonté, avoir besoin de notre ‘oui ‘.

Vous le savez, nos vocations nous dépassent infiniment, c’est vrai pour les moines, les moniales, et même pour l’évêque… et pour tout baptisé ; au fond, si l’on y réfléchit : la sainteté… cela nous dépasse infiniment, nous n’en sommes pas capables. Dieu, pour le faire sollicite notre liberté. Mes sœurs, êtes vous disposées à vous laisser surprendre, dépasser, déranger, par l’appel de Dieu… à la manière de saint Joseph qui est invité à entrer dans une vocation qui le dépasse infiniment ?  Alors, apprenons, en ces jours où nous allons fêter le mystère de Noël, de Marie, de Joseph, à dire ‘oui ‘. Que nous apprenions cette remise totale de nous-mêmes à l’œuvre de Dieu. ! Permettez-moi, pour conclure mon propos de vous citer un passage que j’ai trouvé il y a quelques mois, un passage d’un père Jésuite, un grand spirituel, le Père de Guibert, il dit ceci :

« Aimer Dieu, le louer, se fatiguer, se tuer même à son service, autant de choses qui attirent les âmes généreuses, mais mourir totalement à soi-même, obscurément, dans le silence de l’âme, se détacher, se laisser déprendre à fond par la grâce de tout ce qui n’est pas pure volonté de Dieu, voilà l’holocauste secret devant lequel reculent la  plupart des âmes, le point exact où leur chemin bifurque entre une vie fervente et une vie de haute sainteté ».

Alors, en ce temps de préparation à Noël, laissons-nous surprendre par le Seigneur, laissons-nous conduire à la suite de Joseph et Marie, dans la profondeur de nos vocations.

.

Mise à jour le Jeudi, 08 Janvier 2015 17:51
 

Valid XHTML and CSS.